La méridienne verte

La méridienne verte est la plus emblématique des créations qui marqueront l’an 2000. Imaginée par l’architecte Paul CHEMETOV, elle consiste en la plantation d’arbres tout au long du méridien de Paris entre Dunkerque et Barcelone. Ce monument végétal à l’échelle de la France nous incite à porter un regard nouveau sur le paysage. Il constituera un symbole fort du lien entre les hommes du Nord et du Sud qui trouvera son point d’orgue avec la fête du 14 Juillet.
Ce projet se veut un symbole d’universalité. Au XVIIIème siècle la mesure du méridien de Paris a permis de connaître pour la première fois le tour de la terre et d’établir le mètre étalon, qui est aujourd’hui la référence universelle.
Cette ligne historique entend célébrer la diversité du pays tout entier, associant les communes de toutes tailles, des paysages contrastés dans une œuvre commune. Elle traverse en France 337 communes, 20 départements et 8 régions. Un itinéraire de randonnée permettra de serpenter de villes en villages sur plus de 1200 kilomètres.
La méridienne s’inscrit dans la durée, on plante de jeunes arbres d’essence séculaires pour les générations futures. Le 25 novembre 1998, Catherine Trautmann, ministre de la culture et de la communication procédait à la plantation des 9 premiers arbres de la méridienne verte à St Martin du tertre.